Apprenez à retoucher vos photos...

Ce sont des questions qui reviennent régulièrement : je voudrai retoucher mes photos mais je ne sais pas quel logiciel choisir … ou encore : je n’y connais pas grand-chose, quel logiciel photo conseilleriez-vous à un débutant ?

Article mis à jour le 13/11/2016

quel logiciel utiliser pour retoucher ses photos

C’est vrai qu’il n’est pas facile de s’y retrouver tellement les offres et possibilités sont nombreuses (pour une fois qu’il y a de la concurrence, on ne va pas s’en plaindre). C’est un peu comme le choix d’un appareil photo : qu’est ce qui est mieux pour vous ? un compact ? un bridge ? un hybride ? un réflex ? Difficile à dire…

Et bien, c’est exactement la même chose pour le choix d’un logiciel de retouche d’image :  il est conçu pour répondre à un public et un besoin précis. Ensuite, c’est le compromis entre ses performances, son ergonomie et son prix qui guidera au final votre choix. Pour choisir le logiciel de retouche photo qui conviendra le mieux à vos besoins, commencez par répondre aux 3 questions suivantes :

1 : Qu’est ce que je veux faire de mes photos ?

Vous allez me répondre, « ben, les retoucher pardi !! ».

Oui, d’accord, merci, mais bon, c’est un peu vague comme réponse … car il ne faut pas oublier qu’il y a des logiciels pour tout type de création. Donc, que recherchez-vous ? Est-ce que vous voulez un logiciel pour :

2 : Quel type de logiciel me conviendrait le mieux ?

Maintenant que vous savez ce que vous voulez réellement faire de vos images, répondez à ces deux questions essentielles :

  1. Est-ce que je suis patient et disposé à passer du temps à apprendre à utiliser un logiciel de retouche photo ? Il ne faut pas rêver, la maîtrise d’un bon logiciel de retouche photo implique d’avoir un minimum de connaissances… Sinon, il n’y aurait pas de blog comme Photograpix, de forums, de tutoriels vidéos, de revues et livres spécialisés ou de formations en tous genre … Bref, si vous voulez réellement faire de la retouche photo, il va falloir bosser… (mais rassurez-vous, je suis là pour vous aider 🙂 )
  2. Est-ce je veux pouvoir rapidement et simplement retoucher mes photos sans avoir à me prendre la tête ? J’entends par là utiliser un logiciel super simple qui vous laisse le choix entre 2 ou 3 options et puis ayé !, terminé.

3 : Quel budget suis-je prêt à mettre dans l’achat d’un logiciel ?

Est-il besoin de le rappeler : la performance, ça se paie … Il est bien évident qu’un logiciel gratuit ne permet pas de faire autant de choses qu’un logiciel payant.

Le prix d’achat d’un logiciel donne généralement une bonne indication sur ses performances et la catégorie d’utilisateurs qu’il cible. Pour simplifier, on peut présenter les choses de la manière suivante :

  • Quand c’est gratuit, c’est pour les débutants ou les amateurs
  • Quand le prix d’achat est inférieur à 100€, c’est pour les débutants ou amateurs soucieux de trouver des fonctions plus nombreuses, plus élaborées et automatisées et qui font défaut dans les logiciels gratuits
  • Quand le prix est supérieur à 100 € ou que celui-ci fait l’objet d’un abonnement mensuel, c’est pour les pros ou les passionnés de retouche photo

Bien sûr, tout ceci n’est pas gravé dans le marbre mais c’est tout de même une bonne manière de hiérarchiser les différentes offres du marché.

Présentation des différentes catégories de logiciels de retouche photo

Bon, maintenant que vos besoins et moyens sont plus précis, je vais vous présenter les cinq grandes catégories de logiciels de retouche photo qui cohabitent sur le marché.

1. Les logiciels de retouche destructifs

C’est la plus ancienne catégorie de logiciels de retouche d’image. On les qualifie de destructifs car ils modifient les pixels qui composent l’image numérique. Ces logiciels fonctionnent sur le principe de la gestion des calques. On retrouve donc dans cette catégorie la version classique du logiciel de retouche photo (cf . captures d’écran ci-dessous) à savoir : les outils de retouche d’un coté de l’écran, les menus déroulants regroupant les fonctions de retouche et, de l’autre coté de l’écran, les fenêtres informant l’utilisateur sur les caractéristiques de l’image (histogramme, calques, historique des modifications etc.).

Ce type de logiciel est conçu pour retoucher une image à la fois. Le processus est le suivant :

  • On ouvre la photo à retoucher
  • On la modifie par l’ajout de calques, de filtres, de réglages et/ou en agissant localement sur l’image par le biais des outils de retouche
  • On enregistre les modifications apportées à l’image et on passe à la suivante…

L’avantage de ce système est que les possibilités de création sont extrêmement larges. On a coutume de dire que la seule limite est sa propre créativité.
Ce type de logiciel est à privilégier pour ceux qui souhaitent créer des photomontages ou embellir leurs images.

2. Les logiciels de retouche non destructifs

A l’inverse de ce que l’on vient de voir, cette catégorie de logiciels ne fait pas appel aux calques pour mémoriser les modifications apportées à l’image. Ces modifications ne sont donc pas contenues dans la photo en elle-même mais dans une base de données (que l’on appelle un catalogue) ou dans un petit fichier annexe à l’image. Par conséquent ces logiciels sont dépourvus d’options d’enregistrement.

De par ce mode de fonctionnement, il en découle des possibilités de modification, de création qui sont différentes des logiciels de retouche destructifs. Du coup, on ne parle pas ici de retouche photo mais plutôt de développement, de traitement : on exploite les qualités du fichier délivré par votre appareil photo numérique ou scanner pour en sortir une image bien exposée et aux couleurs éclatantes. Par conséquent, ce type de logiciel ne permet pas de créer des photomontages. On est ici dans l’amélioration, l’optimisation, l’embellissement des images.

L’autre différence par rapport à la famille de logiciels précédents est que ceux-ci sont généralement capables de classer, d’identifier, de trier la totalité des images présentes sur un disque dur. On parle ici de fonction de catalogage.

Du coup, l’espace de travail est complètement différent des logiciels classiques. Ils comportent deux onglets principaux :

  • Le premier permet de gérer sa bibliothèque d’images. Les photos sont représentées sous la forme de vignettes. Cela ressemble plus à une table lumineuse sur laquelle on visualise l’ensemble de ses images (cf. capture d’écran). Il suffit alors de double cliquer sur la vignette pour que celle-ci s’affiche en plein écran.
  • Le second permet d’effectuer le travail de retouche. La photo sélectionnée s’affiche alors en grande taille. Les corrections s’effectuent ensuite par déplacement des curseurs. Quelques outils peuvent néanmoins être présents mais ils sont sommaires et bien moins nombreux que dans les logiciels basés sur la gestion des calques.

D’autres fonctions peuvent également être présentes comme par exemple la reconnaissance des visages, la possibilité de créer des diaporamas, des livres, de géolocaliser ses images ou encore de créer des galeries de photos pour son site internet.

Par conséquent, le processus de traitement est complètement différent de la catégorie précédente :

  • On importe, trie, identifie ses images et l’on choisi celle que l’on veut retoucher
  • On la modifie par la correction des paramètres d’exposition, des couleurs et/ou en agissant localement sur l’image par le biais d’outils de retouche
  • On exporte l’image retouchée de la bibliothèque de manière à appliquer les modifications à l’image exportée.

L’avantage de ce système est que l’on peut revenir à tout moment sur la version d’origine de la photo qui n’est jamais modifiée (ou les versions intermédiaires). C’est pour cette raison que l’on parle de retouche non destructive.

Ce type de logiciels est donc à privilégier pour ceux qui souhaitent pouvoir gérer leur bibliothèque d’images, travailler leurs photos par lots et exploiter au mieux le potentiel de retouche de leurs photos sans perdre la photo d’origine.

Bien entendu, ces deux types de logiciels sont complémentaires. Il est bien sur tout à fait possible de développer et d’embellir ses photos pour ensuite les retoucher pour en créer des photomontages. Dans ce cas, il faudra prévoir un logiciel issu de chaque catégorie.

3. Les plugins

Ce sont des programmes qui viennent se greffer sur un autre logiciel appartenant à l’une des deux catégories présentée ci dessus. Les plugins ne peuvent donc pas fonctionner seuls. Il suffit d’un clic pour basculer du logiciel hôte au plugin et vice-versa.

De part leur conception, ceux-ci sont ultra spécialisés dans un domaine bien précis (par exemple LrTimelapse pour faire du Time Lapse via Lightroom ou encore HDR Efex Pro pour faire du HDR via Photoshop, Aperture ou Lightroom ). Ils ajoutent donc des capacités créatives au logiciel hôte.

Ce type de programme est par conséquent réservé à un public de connaisseurs. De plus, leur prix est généralement élevé (il peut même dans certains cas être supérieur au prix du logiciel hôte).

4. Les logiciels spécialisés

Comme pour les plugins ceux-ci sont ultra spécialisés dans un domaine spécifique. La différence réside dans le fait que ces logiciels sont conçus pour fonctionner seuls.

Ici, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses (gratuits, payants, pour la tablette, pros ou débutants …) ce qui explique qu’il est très difficile voire impossible de dresser un tableau comparatif tant les offres sont différentes (HDR, Panoramique, Noir et blanc, correction des perspectives, etc.).

Sachez également que certains éditeurs ont développé plusieurs logiciels spécialisés qu’ils proposent sous forme de suite. L’utilisateur a ainsi la possibilité d’acquérir l’ensemble de ces logiciels qui ont bien sur l’avantage de parfaitement cohabiter entre eux. Voici les plus connus :

5. Les logiciels de retouche en ligne

Voici donc la dernière catégorie. Ces logiciels fonctionnent via votre navigateur et sont donc gratuits. Comme vous vous en doutez, les possibilités de retouche sont très sommaires et, de ce fait, ils sont plutôt destinés aux débutants. Cette solution est plus à utiliser pour s’amuser que pour réellement retoucher ses photos. En voici quelques uns :

  • Photoshop Express Editor : version en ligne du célèbre Photoshop
  • Tiltshiftmaker : création de photos maquettes
  • Fotor : éditeur de photo
  • Makeup : retouche de visages
  • Kizoa : création de cadres, d’effets de filtres et de morphing
  • Pimagic : application de filtres et recadrages
  • Photogramio : regroupe 3 logiciels en ligne. A vous de choisir le mieux adapté à vos besoins
  • Canva : recadrage, rotation, application de filtres et correction de la tonalité

Présentation des différents logiciels de retouche photo

Bon, assez de blabla, voici donc les tableaux récapitulatifs correspondant aux deux premières catégories. Pour info, j’ai classé les logiciels par ordre alphabétique (pas de favoritisme même si j’ai bien sur mes préférences…). Dans chaque tableau vous trouverez des informations relatives au type d’utilisateur (débutant, amateur, expert), de leur prix ainsi que leurs points forts et leurs points faibles. Pour que cet article puisse servir dans le futur, je tâcherai d’actualiser ce tableau au fil du temps. N’hésitez donc pas à revenir sur cette page de temps en temps.

En cliquant sur le nom des différents logiciels vous accéderez directement sur l’article qui le présente de façon détaillée ou sur le site de l’éditeur.

J’ai volontairement fait l’impasse sur un éventuel classement ou notation du style « la liste des 5 meilleurs logiciels de retouche photo » car c’est pour moi quelque chose de beaucoup trop subjectif. Le meilleur logiciel pour vous, ne sera peut-être pas le meilleur pour moi. Le meilleur logiciel, c’est tout simplement celui qui répondra le mieux à vos besoins.

Les logiciels de retouche destructifs

LogicielPublicPrixLes +Les -
Affinity photo
(Mac)
-Pros49,99 €-Super complet !
-Modifications en tps réel
-Son prix
-Pour Mac uniquement
PhotoFiltre
(Windows)
-DébutantsGratuit-Sa simplicité
-Sa gratuité
-Pas très ergonomique
-Gestion des calques très sommaire
Gimp
(Windows/Mac OS/Linux)
-AmateursGratuit-Sa gratuité
-Disponible pour Linux
-Très complet
-Pas de calques de réglage
-Pas adapté aux débutants
-Interface vieillotte
Photoshop Touch
(iOS, Androïd)
-Débutants9,99€ (iPad)
4,49€ (iPhone)
7,99€ (Androïd)
-Très ergonomique
-Le prix
-Ne permet que des photomontages simples
Photoshop
(Windows/Mac OS)
-Pros11,99 €/mois-Le must de la retouche photo
-Abordable depuis qu'il est dans le cloud
-Nécessite d'avoir de solides connaissances pour le maîtriser
PaintShop Pro-Amateurs70 €
MAJ : 50 €
-Moins cher que Photoshop Elements, son concurrent direct-Non disponible pour Mac OS
Paint shop Pro Ultimate
(Windows)
-Amateurs
-Pros
90 €
MAJ : 70 €
-Non disponible pour Mac OS
PhotoFiltre studio
(Windows)
-Amateursversion payante : 35 €-Pas très ergonomique
-Ne gère pas les calques de réglage
Photo & Graphic Designer
(Windows)
-Amateurs70 €-Retouche non destructive
-Supporte un grand nb de formats
-Outils de retouche pas assez élaborés
-Plutôt axé scrapbooking
Photoshop Elements
(Windows/Mac OS)
-Débutants
-Amateurs
-Pros
100 €
MAJ : 81 €
-Très complet
-Interface simplifiée pour les débutants
-Moins adapté aux pros depuis la version 11
Pixelmator
(Mac)
-Débutants
-Amateurs
29,99€-Super beau !!
-Très complet (masque de fusion, dessin vectoriel)
-Son prix
-Pour mac uniquement
-Choix d'outils de sélection pas très importants

Les logiciels de retouche non destructifs

LogicielPublicPrixLes +Les -
ACDSee Pro
(Windows, Mac Os)
-Amateurs
-Pro
110 €-Traitement par lot
-Filtres créatifs
-Outils retouche localisés
ACDSee
(Windows)
-Débutants69 €-Optimisé pour le classement des photos-Retouches limitées
AfterShot Pro
(Windows, Mac Os, Linux)
-Amateurs90 €-Possibilités de détourages
-Moins cher que les concurrents
Capture One Pro
(Windows/Mac OS)
-Amateurs
-Pros
229 €
MAJ : 69 €
-Très ergonomique
-Très complet
-Interface personnalisable
-Plus cher que Lightroom
Darktable
(Mac Os, Linux)
-Amateurs
-Experts
Gratuit-Simple d'emploi
-Très polyvalent
-Non disponible pour PC
DXO Optics Pro
(Windows/Mac OS)
-Amateurs
-Pros
Essential : 129 €
Elite : 199 €
-Traitement par lot
-Corrections optiques et du bruit au top
-Fonctionne de pair avec Lightroom
-Pas de fonction de catalogage
Lightroom
(Windows/Mac OS)
-Amateurs
-Pros
130 € (MAJ 74 €) ou 11,99€/mois (avec Photoshop)-Traitement par lots
-Ergonomique
-Gère la quasi totalité des formats Raw
-Retouche des teintes en noir et blanc
Photos
(Mac OS)
-DébutantsGratuit (inclus dans Mac OS X)-Ergonomique
-Simple d'emploi
-Synergie avec iOS
-Pas de traitement par lots
Nikon Capture NX-D
(Windows, Mac Os)
-Débutants
-Amateurs
Gratuit-Seul logiciel capable de lire la totalité des informations incluses dans les fichiers Raw Nikon-Technologie U point supprimée
RawTherapee
(Windows, Mac Os)
- ExpertsGratuit-Ses capacités de retouche-Pas de fonction de catalogage

Avant de faire votre choix, je vous conseille vivement de télécharger les versions d’évaluations (gratuites) qui vont ainsi vous permettre de tester les logiciels qui vous intéressent (généralement 30 jours d’utilisation).

Si vous hésitez toujours, regardez quels sont les logiciels de retouche photo les plus populaires via ma petite statistique sur les habitudes logicielles des visiteurs de ce site.

Stats logiciels retouche photo

Du coup, je relance l’opération pour cette année… Il ne vous reste plus qu’à voter…

Et vous, quel logiciel de retouche photo utilisez vous le plus en 2016 ?

View Results

Loading ... Loading ...

Ces autres articles parlent aussi de : Gestion des calques Photoshop Elements Raw The Gimp