Convertir une photo en noir et blanc peut se faire de bien des façons avec à chaque fois un résultat différent. C’est ce que vous allez voir à travers les 4 méthodes présentées ci dessous. Comme vous pourrez le constater, certaines, plus souples, seront à privilégier par rapport à d’autres… et tout dépendra aussi bien sur du logiciel utilisé…

Quel(s) logiciel(s) pour créer des photos en noir et blanc ?

Tous les logiciels de retouche photo sont capables de transformer une image couleur en noir et blanc. Du gratuit pour débutants au payant pour les photographes pros, tous proposent cette fonction (ou plutôt ces fonctions) avec bien sur des résultats et des possibilités de traitement qui seront différents en fonction de la solution logicielle retenue.

Pour illustrer cet article, j’ai utilisé les 4 logiciels suivants : Affinity Photo (pros), Photoshop Elements et Gimp (amateurs – experts) et enfin Photofiltre (débutants). Tous font partie de la catégorie des logiciels de retouche photo qui gèrent les calques. Ils correspondent chacun à des cibles/usages différents ce qui vous permettra de voir les différences qui existent entre chaque type de logiciel.

1 : Convertir l’image en niveau de gris.

C’est la méthode la plus rapide et la plus simple à mettre en oeuvre. Elle est radicale car elle consiste à supprimer définitivement les informations de couleur dans tout le fichier. On passe ainsi du mode RVB avec ses trois couches de couleur (1 pour le rouge, 1 pour le vert et 1 pour le bleu) à une image composée d’une seule couche en niveau de gris.

Pour se faire, il suffit généralement d’aller dans le menu Images > Mode > Niveau de gris et ayé !, c’est tout ! 🙂 .

L’inconvénient majeur de cette méthode est que si votre image comporte plusieurs calques, ils seront tous convertis en noir et blanc. De plus, vous ne pourrez plus du tout remettre de couleur à postériori dans votre image. De plus, il n’est pas possible de jouer sur les nuances de gris (j’en parle en fin d’article). Cette technique offre donc par conséquent un intérêt limité.

L'affichage des couleurs n'est plus possible car l'image ne contient plus les couches R, V et B indispensables à l'affichage des couleurs (capture d'écran Photoshop Elements)

L’affichage des couleurs n’est plus possible car l’image ne contient plus les couches R, V et B indispensables à l’affichage des couleurs (capture d’écran Photoshop Elements)

Après conversion en niveaux de gris

Après conversion en niveaux de gris

2 : Désaturer le(les) calque(s).

A l’inverse de la première méthode, le mode couleur (RVB) est conservé. La conversion en noir et blanc peut donc se faire calque par calque, ce qui est très pratique car avec cette technique, on peut mettre des éléments en couleurs dans une photo en N&B.

Selon les logiciels, la désaturation d’un calque d’une image peut se faire de 2 façons :

  • La première méthode consiste à agir directement sur le calque concerné.  Elle est possible avec les 3 logiciels suivants :
    • Photoshop Elements : Réglages > Régler la couleur > Suppression de la couleur ou Réglages > Régler la couleur > Teinte/Saturation… et mettre le curseur Saturation à 0.
    • Gimp : Couleurs > Teinte-Saturation puis positionner le curseur Saturation à -100
    • Photofiltre : Réglage > Saturation… puis positionner le curseur Saturation à -100

L’inconvénient est le même qu’avec la conversion en niveau de gris : on supprime l’information de couleur du calque et celle-ci ne peut pas être récupérée.

L'ajout de couleurs dans la composition est possible car l'image contient bien les couches R, V et B

L’ajout de couleurs dans la composition est possible car l’image contient bien les couches R, V et B

  • Avec la seconde méthode on n’agit plus directement sur le calque à convertir en noir et blanc mais on passe par ce que l’on appelle un calque de réglage. Cette technique n’est possible qu’avec les deux logiciels suivants :
    • Photoshop Elements : Calque > Nouveau calque de réglage > Teinte/Saturation… et mettre le curseur Saturation à 0.
    • Affinity Photo : Calque > Nouveau calque de réglage > TSL et mettre le curseur Décalage de saturation à 0.
La désaturation s'applique via le calque de réglage Teinte/Saturation, ce qui permet à la photo de conserver ses couleurs

La désaturation s’applique via le calque de réglage Teinte/Saturation, ce qui permet à la photo de conserver ses couleurs

L’avantage ici est que les informations de couleurs sont toujours présentes sur le calque. C’est le principe même de la retouche non destructive. Si l’on masque le calque de réglage qui a été créé, on retrouve instantanément les couleurs d’origine. Le fait également de travailler avec un calque de réglage ouvre de nouvelles possibilités créatives comme par exemple la création des effets de virages photos.

Cette méthode est donc plus souple que la première mais elle a un inconvénient majeur : on ne peut toujours pas faire varier l’intensité des niveaux de gris.

Après la désaturation

Après la désaturation

3 : Utiliser le mode de fusion Couleur.

Le principe de cette technique est similaire à la désaturation par le biais d’un calque de réglage (cf. ci dessus) avec par conséquent les mêmes avantages. Il consiste à jouer sur le mode de fusion « couleur » pour produire une image monochrome. L’effet est réversible et on peut mélanger les calques de couleurs avec ceux en N&B. Cette méthode se substitue donc à la méthode précédente et est à recommander aux utilisateurs possédant un logiciel qui ne gère pas les calques de réglages (Gimp et Photofiltre).

Pour convertir la photo en noir et blanc selon cette méthode, procédez comme suit :

  • Ajoutez un calque vierge par dessus l’image à convertir (Calque > Nouveau > Calque…).
  • Remplissez le calque que vous venez de créer avec du noir ou du blanc (l’effet obtenu au final sera strictement identique). Utilisez pour se faire l’outil pot de peinture ou passez par la commande Edition > Remplir le calque…
  • Passez le mode de fusion du calque noir du mode normal au mode couleur.
Le mode de fusion Couleur permet aux logiciels dépourvus de calques de réglages de conserver les informations de couleur dans le photomontage

Le mode de fusion Couleur permet aux logiciels dépourvus de calques de réglages de conserver les informations de couleur dans le photomontage

Là non plus, toujours pas de réglages possibles sur l’intensité des niveaux de gris…

Après l'application du mode de fusion "Couleur"

Après l’application du mode de fusion « Couleur »

4 : Jouer sur les couches de couleur

Je suis sur que vous me voyez venir. J’ai bien sur gardé le meilleur pour la fin 🙂 . Si vous avez un logiciel équivalent à Affinity Photo ou Photoshop Elements, c’est la méthode que je vous recommande car avec celle-ci, vous allez enfin pouvoir jouer sur les couleurs qui composent votre image pour changer complètement l’atmosphère de votre photo.

Avec Affinity Photo, il suffit d’ajouter un calque de réglage noir et blanc par dessus le calque à convertir. Il suffit ensuite de déplacer le (les) curseur(s) de la (les) couleur(s) à modifier pour changer la tonalité de l’image.

Le calque de réglage Noir et Blanc permet de multiplier à l'infini les nuances de gris en jouant sur les curseurs correspondant aux couleurs (capture d'écran Affinity Photo)

Le calque de réglage Noir et Blanc permet de multiplier à l’infini les nuances de gris en jouant sur les curseurs correspondant aux couleurs (capture d’écran Affinity Photo)

Avec Photoshop Elements, la procédure est différente car le calque de réglage noir et blanc n’existe pas (du moins pas encore !!). Il faut donc faire appel à une fonction propre à ce logiciel.

Pour faire cette conversion, allez dans Réglages/Convertir en noir et blanc… La fenêtre ci dessous apparaît alors.

FenetreConvertirEnNoirEtBlanc

Il suffit de regarder la vignette de droite pour voir le rendu qu’aura l’image une fois convertie en N et B

Photoshop Elements propose des styles prédéfinis : effet infrarouge, journal, paysages panoramiques, paysages saisissants, portraits et urbanisme/instantanés (1). Commencez par passer de l’un à l’autre puis faîtes votre choix. Comme vous pouvez le constater, les résultats peuvent être très différents d’un style à l’autre. Si cela ne vous convient pas complètement, jouez sur les curseurs Rouge, Vert, Bleu et/ou Contraste pour faire varier l’intensité de l’effet (2).

Les styles de Photoshop Elements permettent d'obtenir des résultats très différents les uns des autres...

Les styles de Photoshop Elements permettent généralement d’obtenir des résultats très différents les uns des autres…

Je suis sûr maintenant que vous comprenez pourquoi j’ai gardé cette méthode pour la fin 🙂 .

Cette technique étant destructive avec Photoshop Elements, veillez donc à dupliquer le calque de couleur et à faire la conversion en noir et blanc sur le calque du dessus. Si vous voulez tester un nouveau réglage, vous pourrez toujours dupliquer à nouveau le calque de couleur.

Loïc OLIVE

A propos de l'auteur...

Bonjour et bienvenue, moi c'est Loïc. Quand je ne rédige pas d'articles, je restaure, numérise et retouche les photos de mes clients. J'interviens également en amont du processus de traitement de l'image en donnant des cours photo. (En savoir +)

 
guide retouche photo gratuit

Téléchargez mon guide gratuit sur la retouche photo

Envie de vous mettre à la retouche photo et partir sur de bonnes bases ?

Téléchargez sans plus attendre mon guide gratuit de 99 pages pour savoir par où commencer pour apprendre à retoucher vos photos.

Votre adresse mail :

Pensez à vérifier vos indésirables...

19 Partages
Partagez18
Tweetez
Enregistrer1
Partagez