Apprenez à retoucher vos photos...

Les outils de sélection sont nombreux. Quand on débute en retouche de photo, ce n’est pas toujours évident de savoir lequel utiliser. Quels sont les différents outils de sélection qui s’offrent à moi, que permettent ils de faire et quelles sont leurs limites ? C’est à toutes ces questions que je vais répondre aujourd’hui…

Outils de sélection existants pour Photoshop Elements et The Gimp

Outils de sélection existants pour Photoshop Elements et The Gimp

Dès lors que l’on se lance dans la réalisation de photomontages, on se doit de maîtriser les outils de sélection. Sans eux, pas de détourage. Sans détourage, pas de possibilité d’isoler tel ou tel élément de l’image. Et sans élément isolé, pas de création de photomontages.

Les outils de sélection sont, comme vous allez le voir, relativement nombreux. Ils ont tous leurs avantages et leur inconvénients et ils ont tous, plutôt intérêt à être utilisés telle ou telle situation. Ces outils peuvent être utilisés seuls mais aussi  combinés entre eux et tous sont paramétrables via de multiples options. Bref, l’éventail des possibilités est large…

Tous ces outils fonctionnent sur le même principe et ce, quelque soit le logiciel :

  • la sélection s’effectue en traçant une zone sur l’image (à la souris ou tablette).
  • la zone sélectionnée doit toujours être close.
  • la sélection est représentée sous la forme de tirets blancs et noirs mobiles autour de cette sélection.
  • la sélection est par défaut, celle qui se situe à l’intérieur de la zone sélectionnée.

Je vais vous présenter les outils de sélection existant pour Photoshop Elements et Gimp. Comme vous allez le constater, l’un et l’autre ont exactement les mêmes outils.

Voilà pour les généralités. Voyons donc, sans plus tarder, ces différents outils…

L’outil rectangle de sélection (Gimp : sélection rectangulaire)

Rectangle-PSE Selection-rectangulaire-Gimp C’est le plus simple à utiliser. Un cliquer-glisser à la souris et c’est tout.

Cet outil est très utilisé car, hormis la sélection rectangulaire, il permet également de créer des formes carrées (via la touche maj), de taille très précises (ex : 517 x 659 pixels), de formats prédéfinis (ex : 16/9, 1/3…) ou parfaitement centrés sur un sujet (via la touche alt).

Domaines d’application :

  • Recadrer.
  • Avoir un cadrage centré sur un élément d’une image (visage, objet…)
  • Multiplier les sélections de taille et de forme identique sur une même image.
  • Appliquer des contraintes de sélection pour créer, par exemple, des mises en forme très précises (pages web, flyers …).

L’outil ellipse de sélection (Gimp : sélection elliptique)

Ellipse-PSE Selection-elliptique-Gimp Il s’utilise de la même manière que le rectangle et offre les mêmes avantages et domaines d’applications que celui-ci.

L’outil lasso (Gimp : sélection à main levée)

Lasso-PSE Selection-main-levee-Gimp Cet outil est tout le contraire des deux précédents. Imprécis, de forme libre et sans aucune contrainte, il n’est pas du tout adapté aux détourages minutieux. Pour l’utiliser, cliquez puis dessinez la forme de votre choix. Notez que si vous relâchez le clic de souris, un segment droit rejoindra le point de départ de la sélection.

Domaines d’application :

  • Dégrossir le travail de sélection.
  • Créer rapidement son photomontage de manière à avoir une idée du résultat final.
  • Simuler des déchirures.

L’outil lasso magnétique (Gimp : ciseaux intelligents)

Lasso-magnetique-PSE Ciseaux-intelligents-Gimp Cousin du lasso, il s’utilise simplement. La différence de contraste des éléments d’une image attire les points de sélection de l’outil. Pour sélectionner un élément, il suffi d’approcher l’outil dudit élément, de cliquer et de déplacer l’outil autour de l’élément. Pour que cet outil fonctionne correctement, il faut que la différence de contraste entre le sujet à sélectionner et le reste de l’image soit importante et que ses bords soient nets.

Avec Gimp, il faudra cocher l’option « Contours interactif » pour que cela fonctionne.

Domaines d’application :

  • Sujets bien détachés du fond (couleur et contraste), à bords nets et lisses (ex : voitures, avion dans le ciel…)

L’outil lasso polygonal (Gimp : ciseaux intelligents)

Lasso-polygonal-PSE Ciseaux-intelligents-Gimp Plus précis que l’outil lasso, il consiste a dessiner des segments autour de l’élément à sélectionner. A la différence du lasso polygonal, c’est vous ici qui tracez la sélection. A chaque clic, vous pouvez changer de direction dans un angle de 360°. Pour terminer la sélection, double cliquez ou approchez vous du début de la sélection jusqu’à ce qu’un petit rond apparaisse.

Domaines d’application :

  • Dégrossir le travail de sélection.
  • Détourer des sujets à bords droits (maisons, logos, tables, chaises…).

L’outil sélection rapide (Gimp : sélection contiguë)

Selection-rapide-PSE Selection-contigüe-Gimp Sur le principe, il fonctionne un peu comme le lasso magnétique c’est à dire qu’il permet de sélectionner des zones de contraste, de teintes ou de couleur qui se détachent bien du reste de l’image. La différence réside ici dans le fait que toute sélection est automatiquement close. En effet, dès que l’on clique sur l’image une zone de sélection apparaît. Il suffit ensuite de glisser la souris pour étendre cette sélection.

Domaines d’application :

  • Sujets à bords nets et lisses, de fort contraste ou de couleur différente.
  • Sujets monochromatiques (logos, textes, dessins vectoriels)

L’outil forme de sélection (Gimp : extraction du premier plan)

Forme-selection-PSE Extraction-premier-plan-Gimp Le maniement de cet outil est complètement différent des autres puisqu’il s’agit ici d’utiliser un pinceau pour peindre la zone qui sera ensuite convertie en sélection. Il est ainsi possible d’enlever de la peinture, d’en rajouter, de peindre différentes zones avec des bords nets ou flous. Le fait de pouvoir switcher entre le mode masque (quand on peint) et le mode sélection (pour visualiser la sélection) permet d’utiliser cet outil pour :

Domaines d’application :

  • Créer des sélections multiples.
  • Dégrossir le travail de détourage.

 L’outil baguette magique (Gimp : sélection par couleur)

Baguette-magique-PSE Selection-couleur-Gimp Son fonctionnement est extrêmement simple : on clique sur une couleur et celle-ci est sélectionnée. Il est également possible d’étendre la sélection aux couleurs voisines.

Domaines d’application :

  • Objets sur fond unis.
  • Textes, dessins vectoriels, logos…

L’outil plume (Gimp : chemins)

Chemins-Gimp Présent dans Gimp, il ne l’est pas dans Photoshop Elements mais seulement dans la version professionnelle de Photoshop. Le principe est le suivant : il consiste à utiliser la puissance de l’outil vectoriel pour dessiner un tracé qui est ensuite converti en sélection. Outre le fait d’être très précis, il autorise des détourages lisses et permet également de revenir n’importe quand et n’importe ou sur le tracé pour le modifier.

Domaines d’application :

  • Détourages précis, propres.

L’outil masque de texte

Masque-texte-vertical-PSE Masque-texte-PSE Comme son nom l’indique, vous allez pouvoir avec cet outil écrire de la sélection.

Domaines d’application :

  • Effets typographiques.

Mes conseils pour réussir un bon détourage :

  • Affichez systématiquement votre image à 100 % lorsque vous faîtes une sélection autre qu’un rectangle ou cercle. Plus précise sera votre sélection, meilleur sera le résultat final.
  • Utilisez les touches Maj pour rajouter des zones à la sélection et Alt pour les soustraire.
  • N’hésitez pas à sauvegarder les sélection réalisées (menu Sélection > Mémoriser la sélection). Cela vous évitera de tout reprendre à zéro si vous n’êtes pas satisfaits du résultat.

 

Ces autres articles parlent aussi de : Effet de texte Outils de sélection Photoshop Elements The Gimp
11 Partages
Partagez8
Tweetez
Enregistrer1
+12
Partagez