L’écran est l’élément à étudier avec le plus d’attention lorsque l’on achète du matériel informatique destiné à la retouche de photos. Et, lorsque l’on commence à mettre son nez dans les spécifications techniques de ce périphérique, il y a de quoi être perdu si l’on a pas un minimum de connaissances… Nous allons donc voir ensemble quels sont les paramètres à prendre en compte dans le choix de votre futur écran.

Article mis à jour le 25/11/2016

La qualité d’un écran est fondamentale car il ne faut pas perdre de vue que c’est lui le support d’affichage de vos photos :

  • Si celui-ci est de mauvaise qualité, la fidélité d’affichage des couleurs ne durera pas dans le temps et, du coup, la qualité de votre travail sera aléatoire.
  • Si celui-ci n’est pas performant, il ne pourra pas afficher la totalité des couleurs qui composent votre image.

Son choix ne doit donc pas se faire à la légère. Par conséquent, il convient d’étudier et de définir avec précision ses caractéristiques techniques. Cette règle est d’autant plus importante que l’achat d’un écran se fait généralement sans voir son rendu, ce qui est bien dommage d’ailleurs… (ce n’est pas comme les télévisions, qui elles sont exposées en magasins).

Voyons donc sans plus attendre, les paramètres qui font la qualité d’affichage d’un écran dédié à la retouche d’image…

La taille de l’écran

Taille écran
Cela n’a échappé à personne : plus ça va et plus les photos que délivrent vos appareils sont de grande taille. Il faut donc en retour des écrans qui soient en mesure d’afficher vos photos dans une taille convenable.

Un écran de grande taille, c’est bien sur aussi un confort de travail. Comme je l’ai déjà dit dans un précédent article, un détourage se fait au pixel près et il est fréquent d’avoir besoin de zoomer à 100% lorsque l’on retouche une image (photos de portraits, restauration d’images, etc.). Ne perdez pas non plus de vue que seule une partie de l’écran est allouée à la visualisation de la photo car il faut également prévoir de la place pour l’affichage des fenêtres des différents outils et fonctions du logiciel de retouche. Si vous avez un vieil écran et de la place sur votre bureau, utilisez-le pour afficher ces fenêtres d’outils, vous aurez ainsi un affichage XXL pour votre photo (à condition d’avoir un logiciel qui autorise le partage d’écran bien sur …).

La taille d’un écran s’exprime en pouces (1 pouce = 2,54 cm) et correspond à la diagonale de la dalle.

Tous les écrans n’affichent pas le même ratio d’image. Par exemple, les écrans de 21,5 et de 27 pouces correspondent à un affichage 16/9 alors que ceux de 24 p correspondent quasiment à un ratio de 3/2. Avec ce dernier, vos photos pourront donc être affichées en pleine image sans bande noire sur les cotés.

Il est difficile de vous donner la taille idéale que celui-ci doit avoir car tout va dépendre de l’espace dont vous disposez sur votre bureau (surtout en termes de profondeur) et bien sur, de votre budget. Sachez toutefois qu’un écran de 21,5 pouces est selon moi le strict minimum pour qui souhaite trier et retoucher sérieusement ses photos (sinon, autant s’acheter un ordinateur portable avec un écran de 15 pouces). Pour vous faire votre idée, n’hésitez pas à vous déplacer pour voir les modèles d’exposition car il n’est guère facile de se rendre compte de l’encombrement et du confort de travail par la seule lecture de la fiche technique.

La définition de l’écran

Résolution écran
L’autre avantage des photos de grande taille c’est que l’on a aussi beaucoup plus de détails dans l’image. Il faut donc en retour avoir un écran avec un grand nombre de pixels.

La définition correspond au nombre de pixels que l’écran est capable d’afficher. Donc à taille d’écran identique, plus sa définition est élevée, plus les pixels qu’il affiche sont petits et nombreux et plus celui-ci est capable d’afficher les fins détails qui composent l’image.

Il y a donc une relation directe entre la taille d’un écran et sa définition. C’est la résolution.  Celle-ci correspond à la quantité de pixels qu’il y a sur une surface donnée (elle s’exprime en pixels par pouce). L’idéal étant bien sur d’avoir un écran de grande taille avec une définition importante.

La définition d’un écran s’exprime en pixels (longueur x hauteur).

Sachez aussi que les premiers écrans d’ordinateurs à très haute définition arrivent actuellement sur le marché (je pense notamment à l’iMac 5K). Concrètement, cela signifie que ces écrans sont capables d’afficher des images avec 7 fois plus de détails que la Full HD.

Pour bien comprendre, prenons l’exemple d’une image de 24 millions de pixels (6000 x 4000 pixels) affichée à 100% sur un écran (soit 1 pixel image=1 pixel écran). Dans ce cas, on peut afficher :

  • 4,4 % de l’image avec un écran de 15,3 pouces (1366 x 768 p)
  • 6 % de l’image avec un écran de 17,3 pouces (1600 x 900 p)
  • 8,6 % de l’image avec un écran de 21,5 pouces (1920 x 1080 p)
  • 9,6 % de l’image avec un écran de 24 pouces (1920 x 1200 p)
  • 15,4 % de l’image avec un écran de 27 pouces (2560 x 1440 p)
  • 61,4 % de l’image avec un écran de 27 pouces 5 K (5120 x 2880 p)

Faîtes attention cependant à bien prendre en compte le fait qu’en ayant une résolution en 5K, les sites internet et autres affichages (icônes + textes) sont rikikis. Par conséquent, vous serez obligé de revenir à une définition « standard» lorsque vous aurez fini de retoucher vos photos.

La dalle, en mat ou brillant ?

Ici, c’est un peu comme le papier photo, on a le choix entre deux rendus d’affichage complètements différents :

  • Les écrans brillants affichent des images plus contrastées, plus lumineuses, plus flatteuses. Ils seront donc parfaits pour ceux qui n’impriment pas ou peu leurs photos.
  • Les écrans mats, à l’inverse, affichent des images plus ternes, plus proches de la réalité et qui offrent l’avantage de ne pas voir les reflets pour un meilleur confort d’utilisation.

Il existe d’autres caractéristiques, plus techniques pour les personnes soucieuses d’avoir un maximum d’éléments pour faire le meilleur choix :

L’espace de couleurs

L’affichage des couleurs sur un écran se fait par mélange de Rouge, de Vert et de Bleu. On appelle cela le mode RVB (ou RGB en Anglais). En combinant ces 3 couleurs, on peut reproduire la quasi totalité des couleurs visibles par l’œil humain. Par contre, les écrans eux, ne sont pas capables d’afficher la totalité des couleurs qui composent l’espace de couleur RVB. Du coup, des espaces couleurs plus réduits ont été créés : le sRVB et le Adobe RVB (également appelé Adobe 1998).

Il existe donc deux types d’écrans : ceux qui peuvent afficher l’espace de couleur sRVB (la majorité de ceux vendus sur le marché) et les écrans qui peuvent afficher l’espace Adobe RVB (écrans professionnels et bien entendu, bien plus chers) également appelés écrans large gamut.

espace de couleur sRVB et Adobe RVB

Représentation des espaces de couleur sRVB et Adobe RVB

Sachez également que la majorité des appareils photo grand public ne permettent pas la prise de vue en Adobe RVB, à l’inverse ce ceux conçus pour les amateurs avertis ou experts (compacts experts, bridges experts, hybrides et réflex).

Attention à ne pas faire une fixation sur ce fameux espace de couleur car pour pouvoir exploiter à fond le Adobe RVB, il faut bien sur que la totalité de la chaine de production soit capable de gérer cet espace de couleur. Par conséquent, l’imprimante ou le photographe qui imprimera la photo devra lui aussi avoir le matériel capable de gérer l’Adobe RVB.

Alors, mon écran, en sRVB ou Adobe 98 ? :

  • si vous débutez en retouche d’image ou que vous en faîtes de manière occasionnelle, acheter un bon écran sRVB est un bon choix.
  • si vous avez déjà une certaine expertise dans le monde merveilleux de la retouche photo et que vous souhaitez maîtriser au mieux la gestion des couleurs, vous êtes murs pour un écran en Adobe 98.

En épluchant les fiches techniques de ces écrans, vous constaterez que certains fabricants indiquent un pourcentage de l’espace couleur. Ca correspond en fait aux couleurs que l’écran est capable de restituer dans l’espace couleur donné (par exemple 90% sRVB signifie que l’écran est capable d’afficher 90 % des couleurs comprises dans cet espace).

Le type de dalle

Il existe aujourd’hui trois technologies de dalles d’écran : TN, VA/PA ou IPS. La technologie IPS (In-Plane Switching) est à retenir pour la retouche photo, grâce notamment au fait qu’elle autorise un angle de vision très large (quasiment 180°) qui permet de regarder l’image sans modification des couleurs et du contraste.

Le rétro-éclairage

Aujourd’hui, la grande majorité des fabricants intègrent le retro-éclairage LED (diodes électroluminescentes) qui offre l’avantage d’être plus homogène que le CCFL (tubes néons). De plus, ce système est moins gourmand en énergie.

Le contraste

Le taux de contraste qui s’exprime sous la forme d’une fraction est le rapport entre la valeur du noir et du blanc. Si par exemple, un écran affiche un taux de contraste de 1000:1, cela signifie que le blanc est 1000 fois plus lumineux que le noir. Plus la valeur du taux de contraste est élevée, meilleur sera la restitution des noirs et des blancs sur votre écran.

La luminosité ou luminance

Elle correspond à la quantité de lumière (l’intensité) que l’écran est capable d’émettre. Elle s’exprime en candelas par mètre carré (cd/m2). Donc plus cette valeur est élevée, plus vous pourrez augmenter l’éclairage de l’écran et plus vous pourrez travailler dans un environnement lumineux.

Attention toutefois à ne pas avoir une valeur trop élevée. En effet, il faut savoir que contraste et luminosité sont liés. Si par exemple un écran à un faible taux de contraste, il peut être tentant pour les fabricants d’augmenter sa luminosité. Etant mieux éclairé, le blanc sera plus blanc et le noir tirera sur le gris. Donc, contrairement au contraste, ne recherchez pas une valeur maxi pour la luminosité.

Et puis, à quoi bon avoir une luminosité importante sachant qu’il est fortement déconseillé de retoucher ses photos dans des environnements trop lumineux ? Ceci, pour deux raisons :

  • Les tons foncés paraîtront plus clairs qu’ils ne sont en réalité. Du coup, vous aurez tendance à sous exposer vos photos qui, du coup, seront trop foncées.
  • Si vous avez choisi un écran brillant, vous allez jurer contre les reflets, encore plus visibles lorsque la pièce est inondée de lumière.

La valeur moyenne pour une utilisation dans des conditions normales d’éclairage est de 120 à 140 cd/m2.

Ecran Eizo

Les écrans haut de gamme (ici Eizo CG247) sont généralement munis d’une casquette, ce qui évite d’être perturbé par les lumières rasantes.

Certains photographes pros vont même jusqu’à peindre le mur contre lequel est apposé l’écran, d’un magnifique gris neutre pour être sur de ne pas être influencé par les couleurs ambiantes de la pièce (chez moi, c’est aubergine pour tout vous dire 😉 ).

Sachez enfin que sur les écrans haut de gamme il y a carrément un ajustement automatique de la luminosité de l’écran en fonction de l’environnement lumineux de la pièce. Si c’est agréable pour l’utilisateur, ça permet aussi de réduire sa consommation électrique.

La connectique

4 types de connectique peuvent cohabiter sur un écran :

      • Le VGA : c’est l’ancienne norme. Le signal est analogique et était la norme pour les écrans à tubes cathodiques. Autant dire que c’est plus qu’en voie de disparition…Port VGA
      • Le DVI : c’est ce qui remplace le VGA. Le signal peut être numérique et/ou analogique. La qualité d’affichage est meilleure que le VGA.Port DVI
      • Le HDMI : Le signal est ici 100 % numérique. Il est adapté à la transmission des signaux audios et vidéos.Port HDMI
      • Le Display port : c’est la dernière norme en vigueur. Elle vise à remplacer à terme le DVI. Il existe deux variantes : le Display Port et le Mini Display Port (sur les écrans Apple notamment).Display Port

Pensez donc à regarder le type de connexions que vous avez sur votre carte graphique avant de vous décider pour un écran…

Conclusion

Il existe de nombreux fabricants d’écrans « qualité photo » parmi lesquels Dell, AppleIiyama ou encore BenQ (le dernier arrivé sur ce marché). Les deux marques les plus réputées sont Eizo et Nec. Bien sur, il va de soit que le prix est à la hauteur des performances …

Voilà, si vous prévoyez d’acheter un écran pour la retouche photo, il ne vous reste plus qu’à éplucher les fiches techniques. Une dernière chose avant de clore cet article : il va de soit que l’étude de ces paramètres est sans intérêt si votre écran n’est pas calibré régulièrement

Ces autres articles parlent aussi de : Résolution photo

Loïc OLIVE

A propos de l'auteur...

Bonjour et bienvenue, moi c'est Loïc. Quand je ne rédige pas d'articles, je restaure, numérise et retouche les photos de mes clients. J'interviens également en amont du processus de traitement de l'image en donnant des cours photo. (En savoir +)

 
guide retouche photo gratuit

Téléchargez mon guide gratuit sur la retouche photo

Envie de vous mettre à la retouche photo et partir sur de bonnes bases ?

Téléchargez sans plus attendre mon guide gratuit de 99 pages pour savoir par où commencer pour apprendre à retoucher vos photos.

Votre adresse mail :

Pensez à vérifier vos indésirables...

34 Partages
Partagez26
Tweetez
Enregistrer4
Partagez4