On peut tout faire avec un bon logiciel de retouche photo… enfin presque tout. Eh oui, aussi perfectionné soit-il, tout logiciel a ses limites. Même le sacro saint Photoshop doit se plier à la dure loi du « Désolé mais là, ce n’est pas possible… » Quelles sont ces limites ? Pourquoi ces limites ? Tel est le thème de cet article…

De par mon activité de retouche de photographies, je suis régulièrement confronté à des demandes qu’il m’est impossible d’honorer 🙁 . Ce n’est pas parce que je n’ai pas envie, que la photo ne me plaise pas ou que je ne sache pas comment faire. C’est simplement parce qu’il y a des corrections/retouches de photo qui ne sont numériquement pas possibles.

On a coutume de dire ou de lire que la seule limite des logiciels de retouche photo est sa propre créativité. C’est vrai et c’est d’ailleurs le leitmotiv des éditeurs de logiciels. Mais il ne faut pas oublier que le monde de l’image numérique obéi aux mêmes principes que les autres secteurs d’activité :

  • Pour faire un bon gâteau, il faut avoir les bons ingrédients.
  • Pour bien bricoler, il faut avoir les bons outils.

Et bien en photo numérique c’est la même chose : pour retoucher une photo ou créer un photomontage, il faut avoir les bonnes photos.

Elle est là la limite. Elle n’est pas liée aux performances du logiciel à proprement parler mais à la qualité des images qui ne sont pas toujours adaptées au résultat que l’on veut obtenir. J’aurai donc pu appeler cet article : les 5 types de photos qui ne peuvent pas être retouchées…

Allez, assez de bla bla et voyons tout de suite quels sont ces 5 opérations qui mettent les logiciels de retouche d’image KO.

1. Supprimer un élément sur un décor complexe.

S’il est relativement simple de supprimer un élément indésirable sur une photo comprenant un arrière plan simple ou répétitif (de l’herbe, du sable, un mur de pierre, le ciel…), c’est une tout autre paire de manches lorsqu’il s’agit de supprimer son ex en plein milieu d’une photo de groupe.

Pour bien comprendre, il faut savoir comment fonctionnent des outils de suppression.

Lorsque l’on fait disparaître un élément, cela revient à cloner la zone qui est à coté pour la mettre par dessus l’élément à supprimer. Cela revient à un copier-coller localisé. Par exemple, pour supprimer un fil électrique dans le ciel, je copie donc du ciel à coté du fil et je le colle sur ce fil.

Si je reprends l’exemple de la photo de groupe. Comment supprimer une personne sachant qu’elle est devant une autre ? Ou vais-je trouver les vêtements, membres et autres éléments à cloner ?

Tramway Brest

La suppression de ce tramway est tout simplement impossible… Les logiciels ne peuvent pas deviner ce qu’il y a derrière…

2. Rendre net des photos floues.

La aussi, c’est un peu le même raisonnement que ci dessus. Améliorer la netteté des images est relativement simple. Soit on utilise le filtre netteté pour améliorer la totalité de l’image, soit on prend l’outil netteté pour l’améliorer localement. Malheureusement ces solutions ne marchent qu’avec des photos…nettes (que l’on souhaite rendre encore plus nettes) ou très légèrement floues.

Malgré tout, les choses évoluent. Il sera sans doute possible d’améliorer dans un futur proche les flous de bougé. Le mouvement de flou pouvant être analysé (de haut en bas, de droite à gauche…), un calcul d’amélioration de la netteté devrait permettre de corriger l’image. Bref, si j’étais vous, je conserverais ce genre de photos.

Par contre, en ce qui concerne un flou important du à un défaut de mise au point, ce n’est pas possible. Les logiciels ne pourront jamais recréer des détails perdus dans le flou…

Cette photo est trop floue pour être retouchée...

Ces fleurs sont trop floues pour être rendues nettes…

3. Faire des agrandissements de photos de petites tailles.

Réduire une photo ? rien de plus facile… Par contre, pour faire l’opération inverse, c’est une autre histoire…

Non, désolé de vous décevoir, mais on ne peut pas faire un poster de 60 x 80 cm d’une photo récupérée sur internet. Sa résolution ne le permet pas. Les photos publiées sur le web sont fortement compressées (pour permettre un affichage rapide des pages) et elles sont de petites taille (pour les mêmes raisons).
Il existe bien des commandes qui permettent d’agrandir les images (via l’option « Taille de l’image » dans Photoshop par exemple). Mais il ne faut pas réver. Vous aurez in fine, une image fortement pixelisée et donc, une perte importante dans les détails.

4. Intégrer des éléments qui ne se marient pas bien ensemble sur une photo.

Vous vous êtes peut-être déjà essayé à mettre votre tête sur un autre corps. Si oui, vous avez forcément du être confronté au problème de « je ne trouve pas de tête ou de corps qui aillent bien ensemble ».

Vous avez deviné, pour obtenir un résultat probant, il faut que les images que vous incluez dans votre montage photo aient toutes été prises sous le même angle. Mettre une tête de profil sur un corps de face ne sera jamais crédible. Il ne faut pas oublier que l’on travaille en 2 dimensions.

5. Corriger l’exposition d’une photo complètement sur exposée ou sous exposée.

Ce dernier point est un peu plus technique que les autres, je vais donc commencer par quelques explications :

  • La sous exposition signifie que votre capteur ou film argentique n’a pas reçu assez de lumière lors de la prise de vue. Il en résulte une photo foncée.
  • La sur exposition est le phénomène inverse. Trop de lumière est venue insoler le capteur ou le film argentique. La photo est par conséquent très claire.
  • La dynamique est la capacité pour un capteur ou support argentique à enregistrer une scène dont le contraste est fort (c’est à dire la différence entre les zones les plus claires et les plus foncées).

La dynamique d’un capteur a donc ses limites (même si celles-ci augmentent à chaque nouvelle génération). Ce qui veut dire qu’au bout d’un moment, un capteur ne verra plus rien. Dans les zones très sombres, il affichera du noir et dans les zones très claires, du blanc. A partir de là, il n’est plus possible de « récupérer » les détails dans les ombres ou les hautes lumières. Le « noir c’est noir…il n’y a plus d’espoir… » est également valable en photo numérique… 😉

Sous exposition

En bleu les pixels d’un noir pur empêchent de corriger l’exposition sur cette image

Conclusion

Ayez les meilleures photos possibles pour faire vos retouches ou montages. Si je reprends l’exemple de tout à l’heure, c’est la qualité de la farine, de vos oeufs ou de votre chocolat qui fera un bon gâteau… à condition de bien maîtriser la recette. C’est exactement la même chose en retouche de photo numérique…

Loïc OLIVE

A propos de l'auteur...

Bonjour et bienvenue, moi c'est Loïc. Quand je ne rédige pas d'articles, je restaure, numérise et retouche les photos de mes clients. J'interviens également en amont du processus de traitement de l'image en donnant des cours photo. (En savoir +)

 
guide retouche photo gratuit

Téléchargez mon guide gratuit sur la retouche photo

Envie de vous mettre à la retouche photo et partir sur de bonnes bases ?

Téléchargez sans plus attendre mon guide gratuit de 99 pages pour savoir par où commencer pour apprendre à retoucher vos photos.

Votre adresse mail :

Pensez à vérifier vos indésirables...

16 Partages
Partagez15
Tweetez
Enregistrer1
Partagez