Apprenez à retoucher vos photos...

A partir du moment ou l’on souhaite retoucher ses images ou créer des photomontages, un outil devient vite indispensable : l’outil dégradé. Associé à un masque de fusion, vous verrez, une fois que vous l’aurez adopté, vous ne pourrez plus vous en passer…

Tout le monde sait, ou du moins, se doute de ce à quoi peut bien servir l’outil dégradé. Je vous le donne Emile : ben…, à faire des dégradés pardi !!

Par contre, si je pose la question de la manière suivante : à quoi peuvent bien servir les dégradés en retouche photo ? Là, il y a sans doute un peu moins de réponses.

Si l’on cherche à réaliser une affiche, l’outil dégradé permettra de réaliser des effets de transition entre deux couleurs. Jusque là, je pense que tout le monde me suit. Mais, lorsque l’on embellit une image, il n’y a pas de dégradé de visible et pourtant, dans bien des cas, cet outil a été utilisé.

C’est principalement cet état de fait qui m’a incité à rédiger cet article.

Mais, avant de vous présenter tout ce que vous avez à gagner à utiliser cet outil, voyons tout d’abord son mode d’utilisation.

Comment utiliser l’outil dégradé ?

Petite précision avant de rentrer dans le vif du sujet. L’outil dégradé est présent dans la quasi totalité des logiciels de retouche destructifs (c’est à dire ceux qui fonctionnent sur le principe des calques). La manière de procéder est la même quelle que soit le logiciel appartenant à cette catégorie. Je précise également que les captures d’écrans ci-après sont issues du logiciel Photoshop Elements.

L’outil dégradé s’utilise donc de la façon suivante :

  • NoirOn choisi une première couleur en cliquant directement sur le carré situé au premier plan (ici le noir).
  • RougeOn clique sur la petite flèche à double sens pour faire passer la couleur de premier plan au second plan puis on clique sur la deuxième couleur pour sélectionner, le cas échéant une nouvelle couleur (ici le blanc).
  • On clique sur l’outil dégradé pour le sélectionner.
  • On choisi un type de dégradé parmi les options de l’outil : linéaire, radial, réfléchi, etc… (ici linéaire).
  • Options de l'outil dégradé de Photoshop Elements

    Options de l’outil dégradé de Photoshop Elements

  • On trace une ligne à la souris par cliquer-glisser. Ce tracé correspondra à la zone de transition (elle commence là ou on a cliqué et s’arrête là ou on a relâché le clic).
  • Et voilà, on a créé un dégradé du plus bel effet…
Dégradé Vert-Rouge

La couleur verte étant située par dessus la couleur rouge, c’est par elle que commence ce dégradé car il a créé par cliquer-glisser de la gauche vers la droite.

Maintenant que vous savez créer un dégradé voyons comment il va vous être utile pour retoucher / embellir vos photos…

Comment fonctionne l’outil dégradé ?

Pour exploiter pleinement cet outil, il faut l’associer à un masque de fusion. Sachez que de nombreux logiciels proposent cette fonction. En voici quelques uns : les deux versions de Photoshop (bien évidemment), Gimp, Affinity, Pixelmator…

Je rappelle rapidement à quoi correspond le masque de fusion : celui-ci permet, comme son nom l’indique, de masquer totalement ou partiellement, et de manière complètement réversible, les pixels ou l’effet présent sur le calque auquel il est associé.

Si cette définition ne vous parait pas claire, je vous invite à lire ou relire l’article qui présente les masques de fusion. Il est indispensable de bien comprendre comment ils fonctionnent pour une parfaite compréhension de cet article.

Etant donné que l’outil dégradé permet de doser avec précision la transition entre deux couleurs, il est alors très simple en prenant des couleurs comme le noir et le blanc et en travaillant sur le masque de fusion (appelé masque de calque dans Gimp) de créer des effets. Voyons plus précisément comment avec cet exemple…

Voici l’image de départ :

Le Vatican, la nuit

Le Vatican, à la tombée de la nuit

  • Je lui ajoute un masque de fusion (fonction généralement située dans le menu Calque > Ajouter un masque de fusion). Un rectangle blanc se positionne à droite du calque correspondant à votre image. Pour l’instant, comme vous pouvez le constater, ce masque n’a aucun effet sur l’image à laquelle il est associé car il ne masque rien. Petite remarque : certains logiciels protègent partiellement le calque correspondant à l’image de départ. Dans certains cas, il faut donc cliquer sur le petit cadenas à droite pour autoriser l’ajout d’un masque de fusion (c’est le cas ici avec Photoshop Elements).
  • Je sélectionne le masque de fusion en cliquant dessus puis je prends l’outil dégradé.
  • Je trace ma zone de transition par cliquer-glisser.
Masque De Fusion + dégradé

Le bas de l’image est invisible car masqué par le dégradé noir présent sur le masque de fusion…

Que constate t-on ? La zone recouverte de noir sur le masque de fusion agit comme un masque sur l’image qui du coup n’apparaît plus à cet endroit. On obtient donc une image qui disparaît peu à peu (ou réapparaît peu à peu, ça dépend dans quel sens on lit l’image).

Du fait qu’il n’y a qu’un seul calque dans cette composition, on obtient donc une image avec un dégradé transparent (symbolisé par le damier).

Bien entendu, si le dégradé ne convient pas, il suffit d’en tracer un nouveau par dessus celui qui vient d’être créé. Nul besoin de l’effacer.

Voilà pour le principe de fonctionnement. Pour l’instant, vous ne voyez peut-être pas encore à quoi cela peut-il bien servir dans le processus de retouche et d’embellissement de vos images. Voyons maintenant comment tout cela peut-être utilisé pour retoucher et embellir vos images…

Dans quels cas utiliser l’outil dégradé ?

Les possibilités sont très larges. Voici quelques exemples pour vous montrer ce qu’il est possible de faire… Comme vous allez le constater, ce sera quasiment à chaque fois le même principe de réalisation.

Fusion de deux photos entre elles

Dans cet exemple, j’ai utilisé le même principe que pour le montage précédent sauf qu’ici il y a deux photos qui, à priori n’ont pas grand-chose à voir entre elles.

PlaceRepubliqueParisStatueLiberteArtsEtMetiers

Pour obtenir cet effet de transition, un masque de fusion a été appliqué sur la photo du dessus (la statue de La Liberté), ce qui permet, par l’application d’un dégradé, de faire apparaître progressivement le calque comprenant la photo de la place de la République situé juste en dessous.

FusionPhotos

Ce qui est à gauche de la statue de La Liberté sur le calque du même nom est invisible car masqué de noir. On peut donc voir ce qu’il y a sur le calque juste en dessous.

L’effet obtenu ici n’est pas exceptionnel, mais c’est juste pour l’exemple (idéalement, il faudrai faire un détourage pour intégrer la statue dans l’image…)

Création d’un effet de flou

Les filtres de flou font partie de ceux qui sont les plus utilisés en retouche d’image. En voici un exemple avec la réalisation d’un effet maquette.

Voici l’image de départ :

Rome

Les toits de Rome

  • On la duplique puis on lui applique un filtre de flou (ici Flou de l’objectif)
  • On ajoute un masque de fusion sur le calque de flou (celui du dessus)
  • On utilise l’outil dégradé pour faire réapparaître une fine zone de netteté sur l’image finale. La création de la bande de dégradé est rendu possible par l’utilisation de l’option Dégradé réfléchi.
Effet Maquette

Il ne reste plus qu’à saturer un peu plus les couleurs pour finaliser cet effet maquette

Création d’un vignetage

Vous êtes fan des « Feux de l’Amour » comme moi 🙂 ? Un calque avec un fond de couleur blanche positionné sur la photo, le tout accompagné d’un masque de fusion et d’un dégradé radial, et hop !, le tour est joué.

Effet de Vignetage

Un effet de vignetage réalisé par l’utilisation d’un dégradé radial sur un fond blanc

Création d’effets de texte

L’outil dégradé est également parfait pour créer des effets de textes. Le principe de réalisation est strictement le même que les exemples précédents mis à part qu’il est associé à un calque de texte au lieu d’être associé à une image ou une couleur.

Une police sympa, un dégradé sur le titre et voilà une couverture pour un livre photo vite fait bien fait...

Une police sympa, un dégradé sur le titre pour diminuer sa présence et voilà une couverture pour un livre photo vite fait bien fait…

Modification un réglage sur une zone de l’image

Si votre logiciel gère les calques de réglages, vous avez probablement remarqué que ceux-ci sont accompagnés par défaut d’un masque de fusion. Dans ce cas là, pourquoi ne pas utiliser l’outil dégradé pour limiter l’effet induit par le calque de réglage à une partie de l’image ?

C’est probablement l’option que vous utiliserez le plus.

Avant (à gauche) et après (à droite) ou l'effet du calque de réglage Niveaux ne s'applique que sur la zone située en haut à droite de l'image

Avant retouche (à gauche) et après (à droite). L’effet du calque de réglage Niveaux ne s’applique ici que sur la zone située en haut à droite de l’image, ce qui est indispensable car ce réglage aurait généré une image bien trop foncée à gauche…

Conclusion

Voilà, ce ne sont que quelques exemples parmi d’autres. J’espère en tous cas vous avoir convaincu des multiples possibilités offertes par cet outil. A vous de jouer maintenant…

33 Partages
Partagez20
Tweetez
Enregistrer9
+12
Partagez2