Apprenez à retoucher vos photos...

De nombreux appareils photos numériques (APN) sont capables d’enregistrer les images soit au format Raw, soit au format JPEG. D’autres, beaucoup moins nombreux proposent un troisième type de format : le DNG. Quelles différences avec le JPEG et le Raw ? Quels sont ses avantages / inconvénients ? Comment convertir les images existantes dans ce format ? Faut-il l’adopter ?  C’est ce que nous allons voir aujourd’hui.

Logo DNG

Si vous suivez comme moi l’actualité de la photo numérique, vous êtes peut-être tombé sur une information concernant la sortie de l’iPhone 7. Celui-ci est capable d’enregistrer les photos au format DNG. Cet élément (peut-être même devrais-je parler d’évènement) est comme aurait probablement dit feu Steve Jobs, une « révolution ». Pourquoi ? Laissez moi vous expliquer…

Pourquoi le format DNG ?

Comme vous le savez sans doute, les fichiers Raw sont des formats propriétaires créés par les fabricants d’APN. Il existe donc quasiment autant de fichiers Raw qu’il existe de modèles d’APN.

Les logiciels de dématriçage, pour être adoptés par un nombre croissant d’utilisateurs se doivent donc d’être capables de lire le maximum de fichiers Raw qui existent sur le marché. C’est donc un perpétuel ballet qui s’opère entre les fabricants d’APN, les éditeurs de logiciels et les utilisateurs en bout de chaine. Les fabricants transmettent leur nouveau fichier Raw aux éditeurs qui mettent à jour leur logiciel de traitement et qui informent leurs clients que le logiciel supporte désormais tel fichier Raw issus de tel boitier.

Les deux questions que l’on peut se poser à partir de là sont :

  1. Est-il possible qu’un jour, la nouvelle version du logiciel que j’utilise, ne soit plus capable de lire les Raw issus de mon boitier ?
  2. Qu’adviendra t-il de mes images dans ce cas ?

En ce qui me concerne, j’ai actuellement un Canon EOS 7D (première génération) et j’ai bien sur choisi le format Raw pour l’enregistrement de mes images. Pour traiter ces fichiers, j’ai choisi Lightroom (Lr). Qui peut me garantir que mes fichiers .CR2 (c’est l’extension des Raw de mon boitier) seront encore lisibles dans 20 ans quand ce boitier aura complètement disparu du marché ? Et si Lightroom ne supporte plus leur lecture, je fais comment moi pour lire et continuer d’optimiser mes images ?

Et bien c’est très simple, j’aurai le choix entre deux options :

  • Conserver la vieille version de mon logiciel de retouche qui lui, acceptera toujours de lire mes bons vieux CR2 (à condition d’avoir opté pour la licence perpétuelle de Lightroom et non pas Lightroom CC). Le revers de la médaille avec cette solution, est que je peux dire bye bye aux futures améliorations logicielles.
  • Convertir mes CR2 dans un autre type de format Raw, à savoir le DNG.

Et voilà, nous y sommes… Le DNG (Digital NeGative) est donc une sorte de fichier Raw universel. Créé par Adobe (ben oui, encore eux), c’est un format de fichier qui vise à se substituer à tous les fichiers Raw qui existent dans le monde de la photo numérique.

Avantages/inconvénients du format DNG

Avantages :

  • Le premier avantage c’est bien entendu son universalité. Un DNG universel face aux centaines de Raw propriétaires qui existent sur le marché. Avouez que c’est tentant… De plus, les grands logiciels de dématriçage gèrent désormais le format DNG. Si c’est bien évidemment le cas des logiciels d’Adobe comme Lightroom et Camera Raw, c’est aussi le cas de ses principaux challengers comme DxO (depuis la version 9), Capture One Pro, Affinity Photo, RawTherapee, etc… Conséquence : un DNG, qu’il soit issu d’un boitier récent ou ancien, est forcément lisible par les logiciels de traitement Raw et ce, quel que soit leur version.
  • A l’inverse des formats Raw, c’est un format de fichier ouvert c’est à dire que ses spécifications techniques sont libres et quelles ne font l’objet d’aucune restriction.
  • Il n’y a pas de pertes d’information lors de la conversion Raw – DNG (sous certaines conditions comme vous le verrez dans le chapitre suivant).
  • Son potentiel de retouche est identique au format Raw.
  • Les modifications apportées à l’image sont intégrées au sein même du fichier. A l’inverse des Raw, il n’y a donc pas de création de fichier annexe en XMP. Ca fait toujours un fichier de moins à gérer.
  • Il est de 10 à 20% plus léger que le Raw.

Inconvénients :

  • Il ne s’est pas encore réellement imposé parmi les fabricants d’APN. Peu d’entre eux proposent à l’heure actuelle le format DNG à la prise de vue. Mis à part quelques fabricants comme Pentax, Samsung, Leica, on ne peut pas dire que le succès soit au rendez-vous…
  • Il faut donc, pour une majorité des photographes, passer par une phase de conversion Raw – DNG. Ca fait donc du travail en plus.
  • Ce format n’est pas supporté par le logiciel propriétaire fourni par le fabricant de votre APN.

Comment convertir ses images en DNG ?

Pour que le format DNG réussisse à s’imposer, il faut que le processus de conversion soit le plus simple possible. Voyons comment cela fonctionne…

Si vous avez Lightroom, vous avez le choix entre trois solutions :

  • Convertir directement les images dès l’importation sur votre disque dur : cliquez sur Copier au format DNG dans la fenêtre d’importation. Les images importées dans la bibliothèque sont automatiquement converties en DNG et les fichiers Raw restent sur la carte de votre appareil. Cette solution est l’option à suivre si vous avez fait le choix du tout DNG et que vous ne souhaitez pas conserver les Raw délivrés par votre appareil sur votre disque dur.
  • Convertir les images déjà importées dans la bibliothèque : allez dans le module Bibliothèque, sélectionnez les images à convertir puis allez dans le menu Bibliothèque/Convertir la photo au format DNG… Choisissez alors les options d’exportation dans la fenêtre qui s’affiche puis cliquez sur OK. Lightroom remplace alors automatiquement les Raw par les DNG correspondants dans la bibliothèque (les optimisations préalablement apportées aux images au format Raw et l’historique des modifications sont bien entendu conservés). Cette solution permet d’avoir l’image au format DNG au même emplacement que le Raw sur le disque dur.
  • Convertir les images lors de l’exportation : allez dans Fichier/Exporter… puis sélectionnez DNG dans le champ Format d’image. Les mêmes options d’exportation que ci dessous vous sont alors proposées. Cette solution est plutôt à choisir si vous avez seulement quelques images à convertir.

Si vous utilisez Camera Raw pour traiter vos images brutes de capteur, cliquez simplement sur le bouton Enregistrer l’image… puis sélectionnez les options d’exportation.

Si vous n’avez pas Lightroom, téléchargez et installez l’utilitaire Adobe DNG Converter (gratuit, pour Mac et PC). Une fois ouvert, il vous suffit de sélectionner le dossier contenant les images à convertir, de spécifier si besoin le dossier de destination (par défaut il les mets avec les Raw) et de choisir les options de conversion (ce sont exactement les mêmes que dans Lightroom).

Si vous utilisez DXO, vous ne pourrez convertir vos images en DNG qu’à l’exportation. Cliquez sur Export vers disque… puis choisissez DNG (pas d’options d’exportation).

Les options d’exportation DNG d’Adobe

La fenêtre Convertir 1 photo au format DNG de Lightroom

La fenêtre Convertir 1 photo au format DNG de Lightroom

Adobe DNG Converter

Adobe DNG Converter

Convertir ses images au format DNG, nécessite de choisir entre plusieurs options :

  • Compatibilité : par défaut le logiciel vous propose la compatibilité avec une version assez récente de Camera Raw. Sauf à vouloir céder ses fichiers DNG à quelqu’un qui a une vieille version d’un logiciel Adobe, vous n’avez pas besoin de modifier cette option par défaut.
  • Aperçu JPEG : là aussi, je vous conseille de laisser l’option proposée, à savoir Taille moyenne. L’aperçu JPEG sert à visualiser l’image dans divers applications.
  • Incorporer les données de chargement rapide : cette option est intéressante si vous utilisez Lightroom. La vitesse de traitement sera alors un peu plus rapide.
  • Utiliser la compression avec perte : si vous choisissez de passer du Raw au DNG, ce n’est pas pour perdre des informations et avoir un potentiel de retouche moins important. Par conséquent, je vous conseille de laisser cette information décochée.
  • Incorporer le fichier brut d’origine : cette option permet d’avoir le fichier Raw encapsulé dans votre DNG. Si vous souhaitez créer des DNG dans un but d’archivage, vous pouvez opter pour cette solution. Sachez toutefois que le poids de votre fichier sera doublé. Mieux vaut donc avoir de la place sur votre disque dur et/ou votre solution de stockage en ligne.

Faut-il adopter le format DNG ?

Bien que créé en 2004, il ne s’est toujours pas véritablement imposé auprès des photographes qui préfèrent rester en Raw. C’est donc en cela que l’annonce d’Apple à propos de l’iPhone 7 est une bonne nouvelle. Le DNG va peut-être finir par s’imposer et devenir aussi naturel que d’utiliser le format TIFF qui est lui parvenu à devenir le standard des logiciels de retouche destructifs.

Moi y compris, je le confesse, je continue de retoucher mes images à partir des CR2 délivrés par mon boitier.

Et pourtant, j’utilise systématiquement le format DNG avec Lightroom car :

  • Mes photos étant stockées sur un disque dur externe, je travaille souvent sur les aperçus dynamiques lorsque celui-ci est hors tension. Pour information, les aperçus dynamiques sont des minis DNG, générés et copiés par Lr sur le disque dur principal et qui permettent de continuer de travailler lorsque les Raw d’origine ne sont pas accessibles par le logiciel (par exemple sur un disque dur externe hors tension).
  • Lorsque je fusionne mes photos en panoramique ou HDR, Lightroom génère automatiquement une nouvelle image au format DNG.

Alors, qu’est ce que j’attends ? En fait je pense que je suis comme beaucoup d’autres photographes. Tant que ça marche en Raw, j’ai tendance à repousser ce travail de conversion. Finalement, rien ne presse, les solutions et outils de conversion seront encore là dans quelques années…

Et vous, avez-vous converti vos Raw en DNG ?

View Results

Loading ... Loading ...
Ces autres articles parlent aussi de : Affinity Photo DXO Format raw Lightroom
8 Partages
Partagez6
Tweetez
Enregistrer1
+11
Partagez