Apprenez à retoucher vos photos...

Vous êtes en pleine préparation de vos cartes de voeux pour la nouvelle année qui commence ? Etes vous sur de la qualité des photos que vous comptez utiliser pour les réaliser ? Voici donc 3 conseils qui vont vous permettre de mettre toutes les chances de votre côté pour avoir les meilleures photos possibles.

Popcarte

copyright Popcarte

Cette idée d’article m’a été donnée par un site internet spécialisé dans l’impression de cartes. En effet, celui-ci reçoit beaucoup de questions de la part de ses clients à propos de la qualité des images. C’est ainsi que j’ai décidé d’écrire un article sur ce sujet.

Pourquoi peut-on être déçu des photos imprimées sur ses cartes de voeux ?

Cela paraît évident mais pour avoir une belle carte, il faut une photo qui, en plus d’être belle, doit être de qualité. J’en parle dans mon guide gratuit sur la photo numérique et je le redis ici : un support papier, ce n’est pas la même chose qu’un écran et la photo doit répondre à des contraintes différentes. Voici donc trois règles qui vont vous permettre de produire des photos de qualité pour vos cartes de voeux.

Règle n°1 : bien gérer les conditions de lumière

L’ennemi du photographe est le manque de lumière. C’est particulièrement vrai en fin d’année ou le soleil est bas et ou la météo n’est bien évidemment pas aussi favorable qu’en été.

Ce qu’il faut retenir c’est que le capteur de votre APN doit avoir sa « dose » de lumière.

Si celle-ci n’est pas assez abondante, que va faire votre appareil à votre avis ? Et bien, il va faire deux choses :

  • Il va allonger le temps de pose pour laisser le temps au capteur d’accumuler suffisamment de lumière. Du coup, il y a un risque de flou de bougé du sujet et/ou du photographe.
  • Il va également augmenter la sensibilité du capteur à la lumière (les fameux ISO). Malheureusement, tout se paye en photographie et cette montée en ISO va générer une image bruitée c’est à dire qu’elle sera parsemée d’une multitude de petits points. La deuxième conséquence de ces hauts z’ISO est que la photo sera moins nette car votre APN, pour masquer le bruit numérique trop visible, va flouter l’image.
bruit numérique

le bruit est parfaitement visible sur le détail de cette photo prise à 2 500 ISO

Quelle solution adopter dans ce cas pour avoir des photos de qualité acceptable ? faîtes tout simplement vos prises de vue quand les conditions de lumière sont favorables à savoir en milieu de journée, quand il fait beau et à l’extérieur.

Si vous voulez avoir le beau sapin sur la photo, posez votre APN sur un support immobile et demandez à vos proches de bouger le moins possible. N’hésitez pas à utiliser le retardateur ou une petite télécommande pour vous affranchir de tout risque de flou de bougé.

Sachez également que les appareils à grand capteur génèrent beaucoup moins de bruit à sensibilité ISO élevée que leurs homologues à petits capteurs. C’est l’un des avantages à posséder ce type d’appareil. Le fait de pouvoir travailler à une sensibilité ISO plus élevée sans trop dégrader la qualité d’image vous permettra également de travailler à une vitesse plus élevée et de réduire par la même occasion le risque de flou de bougé.

Pensez enfin avant de sélectionner telle ou telle photo, à zoomer à 100 % pour vous assurer de sa netteté. C’est d’ailleurs une bonne pratique photographique que je vous recommande de faire dès la prise de vue. Ce n’est pas une fois derrière son ordinateur que l’on doit se rendre compte que la photo est floue mais bien dès la prise de vue quand tout le monde est encore là…

Règle n°2 : travailler son cadrage

Pensez dès à présent au format de votre future carte de voeux. Comment sera t-elle ? Carrée, ronde ou rectangulaire ? Y aura t-il des textes à côté de l’image ? Si oui, ou seront-ils positionnés ?

Pour vous aider dans votre cadrage, vous pouvez par exemple choisir directement le format de photo à la prise de vue (1/1 ; 3/2 ; 4/3 ou 16/9). La plupart des appareils autorisent ce type de réglage (généralement dans le menu prise de vue).

Le numérique est gratuit. Ne vous privez donc pas pour faire plusieurs essais.

Quelques conseils :

  • Evitez à tout prix le cadrage « maison » qui ne tient compte d’aucun ratio largeur/hauteur. Les cartes de voeux (comme tous les autres supports imprimés d’ailleurs) obéissent à des standards. Si votre photo n’obéi pas à ces standards, elle sera soit trop haute, soit pas assez large par rapport au papier.
  • Evitez également le cadrage 16/9 vertical qui est trop étiré. N’oubliez pas que ce format, dédié à la vidéo à été conçu pour être regardé en horizontal.
  • Evitez aussi de couper les pieds de vos proches. Si vous avez choisi le cadrage de plein pied, arrangez vous pour que tout le monde soit en entier. Si vous choisissez de couper les jambes, allez-y franchement pour qu’il n’y ai pas la moindre ambiguité sur le cadrage que vous avez choisi. Dans ce cas là , coupez sous les genoux ou à mi cuisse. Si vous prévoyez de mettre du texte pensez à positionner les personnes/le sujet à droite ou à gauche pour y laisser la place nécessaire. Une autre solution consiste à cadrer serré pour pouvoir y mettre le fond de couleur + le texte que vous avez choisi à coté de la photo.

Une fois le format et le cadrage déterminé, travaillez votre composition (debout, assis, en vrac etc…) et le style que vous voulez donner à votre photo (déguisé, thématique, classique etc…). Je ne m’étends pas plus sur ce point car c’est votre esprit créatif qui va vous guider.

Règle n°3 : s’assurer que les photos ont assez de pixels

Une image, pour être imprimée, doit avoir une densité de pixels suffisante.

  • Si cette densité est insuffisante, cela signifie que l’image ne contient pas assez de pixels. Ceux-ci seront donc visibles à l’œil nu une fois la carte imprimée et il y aura par conséquent une perte de détail dans l’image finale.
  • Si cette densité est trop importante, cela signifie que l’image contient trop de pixels. Cela alourdit donc inutilement le poids du fichier et n’apporte aucune plus value à l’image finale.

Exit donc les images récupérées sur les réseaux sociaux car celles-ci ne possèdent pas assez de pixels pour être imprimées sur du papier (la taille des photos est systématiquement réduite pour permettre un chargement rapide des pages lors de la navigation).

Comment savoir si la photo que je souhaite imprimer a assez de pixels ?

Si vous n’avez pas procédé à un recadrage trop important, vous n’avez pas à vous soucier de ce paramètre car la résolution des appareils photo numérique actuel est telle que vous pouvez imprimer des photos en grande taille sans aucune difficulté. Pour ceux qui souhaitent aller plus loin dans la réflexion, il existe un moyen mnémotechnique très simple pour connaître le nombre minimum de pixels nécessaires pour un tirage : multipliez par 100 pour convertir les cm de la photo en pixels.

Prenons l’exemple d’une image que l’on souhaite imprimer en 10 x 15 cm. On ajoute donc deux zéros soit 1000 x 1500 pixels. Pour connaître les dimensions de vos photos, inutile d’utiliser un logiciel de retouche photo. Cliquez simplement sur celle-ci et regardez en bas de votre écran : les dimensions sont indiquées.

Taille Photo Windows

Une autre méthode consiste à regarder le poids du fichier de votre image. Si celui-ci à un poids inférieur à 100 Ko, inutile de l’imprimer. La qualité d’impression sera médiocre.
Pour plus d’informations sur les relations entre taille, densité de pixels et résolution, je vous invite à lire ou relire l’article qui traite de ce sujet.

Conclusion

Vous avez à présent les bases pour réaliser des photos de qualité et prêtes pour l’impression.

Qu’il s’agisse d’utiliser vos images pour en faire des tirages photo, un livre, un calendrier ou tout autre transfert sur un support physique, sachez que ces règles sont le ba BA à partir du moment ou il est question d’impression.

Ces autres articles parlent aussi de : APN Résolution photo Temps de pose
11 Partages
Partagez9
Tweetez
Enregistrer1
+11
Partagez