Apprenez à retoucher vos photos...

C’est par hasard, en surfant sur le net, que je suis tombé sur Pixelmator, un logiciel de retouche photo (pour Mac). Curieux de découvrir ce qu’il a dans le ventre,  j’ai téléchargé la version d’évaluation et l’ai installé sur mon ordinateur. Et là, j’avoue avoir été très agréablement surpris par ce logiciel. Pourquoi ? Parce qu’il est complet, très abordable, ergonomique…et beau 🙂 …

Pixelmator

Pixelmator, un logiciel complet

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce logiciel en a sous la pédale. C’est bien simple, il fait (presque) tout.

FonctionsOUINON
Gestion des calquesX
Calques de réglagesX
Masques de fusionX
Présence des modes de fusionX
Présence de filtres créatifsX
Correction des yeux rougesX
Gestion des courbesX
Gestion des niveauxX
Correction des perspectivesX
Corrections des déformations de l'objectifX
Dessin vectorielX
Lecture fichier RawX
Assemblage photo panoramiqueX
Assemblage HDRX
CatalogageX
Effets de texteX (limités)
Effets d'ombresX
Création de formes personnaliséesX
Gestion des modes de couleursX
Gestion des scriptsX
Partage sur les réseaux sociauxX

Pixelmator, un logiciel très beau et ergonomique

Du point de vue de l’ergonomie c’est un sans faute. La prise en mains est ultra rapide et on est tout de suite à l’aise avec ce logiciel.

Il a également un autre avantage : il est très beau. Le moins que l’on puisse dire c’est que les développeurs ont mis le paquet sur son look et ses effets d’animation. Si avec ça, vous n’avez pas envie de vous mettre à la retouche photo…

L’espace de travail

L’éditeur a fait le choix de fenêtres flottantes noires du plus bel effet. Cela laisse plus de place pour l’affichage de l’image. Si cela ne suffit pas, on peut activer le mode plein écran pour gagner encore plus d’espace.

L'espace de travail du logiciel de retouche photo Pixelmator

L’espace de travail de Pixelmator

La personnalisation de l’espace de travail s’effectue en allant dans le menu Présentation. Il suffit ensuite de choisir les fenêtres ou informations à afficher ou masquer. Le déplacement des fenêtres est lui aussi des plus classique et s’effectue par glisser déposer.

Pixelmator offre également la possibilité d’afficher directement les photos présentes dans la bibliothèque d’iPhoto ou Aperture via la fenêtre Navigateur de photos. Un simple cliquer-glisser et on ajoute l’image en tant que calque dans le document sur lequel on travaille. Bien vu !

On peut voir et utiliser directement les images issues de iPhoto ou Aperture en affichant la fenêtre Navigateur de photos

On peut voir et utiliser directement les images issues de iPhoto ou Aperture en affichant la fenêtre Navigateur de photos

Les outils

Les outils sont superbement dessinés et, lorsque l’on clique sur ceux-ci, un petit effet de zoom apparaît à l’écran. C’est très pratique car on sait ensuite d’un seul coup d’oeil, quel outil est activé.

Comme pour Photoshop, les options de l’outil sélectionné s’affichent en haut de l’écran. On peut également avoir accès à toutes les options de l’outil en cliquant sur le petit engrenage à gauche.

Les calques

La fenêtre Calques est également très claire et permet de voir d’un seul coup d’oeil les calques affichés, liés, écrêtés, ceux qui comportent un masque de fusion ainsi que les groupes de calques. RAS donc.

Les filtres

Pixelmator ne possède pas de menu Filtre. Leur affichage s’effectue via la fenêtre Navigateur d’effets et cela n’est nullement un problème. Un simple cliquer-glisser et on applique l’effet désiré au calque actif.

Pour positionner un effet sur une zone précise de l’image (ici le flou de zoom), on déplace une petite ventouse qui est liée à la fenêtre d’option du filtre via un petit cordon. L’effet d’animation est superbe !!

Fenêtre zoom flou de Pixelmator

Il suffit de déplacer la ventouse pour positionner le point de convergence de l’effet choisi

Les raccourcis clavier

Je n’ai pas tout testé mais les raccourcis clavier que j’ai effectué sont les mêmes que sur les logiciels Adobe. Tant mieux, cela facilite la prise en mains…

Exporter/partager ses photos

La communication avec les autres logiciels est extrêmement simple. D’un clic, on peut envoyer ses photos par mail (le fichier est automatiquement compressé), ou les intégrer dans les bibliothèques d’iPhoto et Aperture.

Les options d’exportation du fichier sont également très simples puisqu’en allant dans le menu Partage > Exporter, on peut choisir en 1 clic le format de sortie de ses photos (Jpeg, Png, Tiff, Psd, Pdf, Bmp, Gif, Tga et WebP).

L’affichage du poids du fichier est lui aussi une excellente idée. Cela permet de choisir beaucoup plus facilement le niveau de compression Jpeg. Du coup, il est plus intéressant d’utiliser l’option Exporter plutôt que le traditionnel Enregistrer Sous…

Pixelmator, un logiciel très abordable

Le prix de ce logiciel est très abordable (26,99 € – 29,99 $). Autant dire que vous ne prenez pas un grand risque en l’achetant. Je précise quand même que dans sa version précédente, le logiciel était à 13,99€. J’espère donc simplement que l’éditeur ne va pas prendre de mauvaises habitudes tarifaires…

Pour les fanas de la tablette, sachez qu’il existe également une application pour iPad au prix de 9,99 € (9,99 $).

Au chapitre des regrets…

  • Hélas, milles fois hélas, ce logiciel de retouche photo n’est disponible que pour Mac 🙁 . C’est bien dommage car il y aurait de quoi concurrencer sérieusement les 2 ténors du secteur : Gimp et Photoshop Elements.
  • Il n’y a pas de calques de réglages. Les modifications de couleurs et de tonalité se font donc directement via la fenêtre Navigateur d’effets. Si vous êtes un adepte de la retouche photo non destructive il faudra donc veiller à bien créer un nouveau calque avant d’y appliquer le ou les effets.
  • Les outils de sélection ne sont pas très performants. J’ai ainsi eu du mal à détourer facilement une photo de moto cross prise sur fond de ciel bleu :-(. Aucun des outils proposés ne m’a permis de sélectionner correctement le ciel présent à l’intérieur des roues…
  • Toujours au chapitre des sélections je trouve également dommage que ceux-ci ne soient pas plus nombreux. Il manque surtout à mon avis la sélection par détection du contraste (l’équivalent du lasso magnétique de chez Adobe) ainsi que la baguette magique.
  • Les sélections (encore elles !) ne peuvent pas être mémorisées.
  • Il n’y a pas d’effets de texte (ondulation, courbe…). Ce manquement est partiellement compensé par la vectorisation des textes proposée par Pixelmator. Il est ainsi possible de redessiner chaque lettre à sa convenance.

En conclusion

Pixelmator est un logiciel qui est parfait pour les photographes débutant et amateurs et désireux de s’initier à la retouche photo.

Si votre but est d’améliorer vos photos de portrait, de paysages, vous pourrez le garder pendant des années… Il a tout ce qu’il faut pour vous donner entière satisfaction.

Il sera également très utile à tous ceux qui cherchent à créer des logos ou à dessiner.

Si, par contre, vous cherchez à créer des photomontages, vous serez dans certains cas limité par ses possibilités.

Si je devais donner un conseil aux développeurs, ce serai de travailler sur les outils de sélection et de rendre possible la création de calques de réglages. Avec ça, c’est sur, ce logiciel serait une vraie tuerie…

A propos de l’affiliation…
Le lien de produit présent ci-dessus est un lien affilié. En cliquant sur celui-ci, le vendeur sait (via les fameux cookies), que vous êtes allé sur mon site. Si vous achetez le produit, celui-ci me reverse alors une petite commission en tant que rapporteur d’affaires.
L’argent récolté me permet ainsi de faire vivre ce blog. C’est un partenariat gagnant-gagnant. Vous ne payez pas plus cher, j’apporte des clients au vendeur ce qui me rapporte un peu d’argent.
Si vous ne voyez pas ce lien, désactivez votre bloqueur de publicité
12 Partages
Partagez11
Tweetez
Enregistrer1
+1
Partagez