Apprenez à retoucher vos photos...

Après vous avoir présenté les différents logiciels de retouche photo, ceux permettant de réaliser des diaporamas et ceux à utiliser pour assembler vos photos en panoramiques, voici donc le quatrième volet de ma rubrique « Quels logiciels utiliser pour… » avec cette fois-ci un petit tour du coté des logiciels de classement.

quel logiciel utiliser pour classer ses photos

Pourquoi un logiciel pour classer ses photos ?

Un passionné de photographie ne se contente pas de retoucher ses photos. Il doit auparavant les classer, les ranger, les identifier dans le but de les retrouver en un clin d’oeil. Il est hors de question pour lui d’avoir à se poser sans arrêt des questions du style « Elle est ou déjà la photo que j’ai prise de tonton Michel pris en chasse par un taureau pas très content de le voir approcher ses vaches ? ».

Classer et chercher ses images ne doit pas être l’activité principale du photographe. Le temps à passer doit se faire sur leur retouche et non pas sur leur classement.

Si vous utilisez les dossiers de l’explorateur de fichiers de votre système d’exploitation pour faire ce travail, ce n’est malheureusement pas suffisant. Au delà d’un certain nombre d’images, cela devient vite fastidieux car, quelque soit le mode de classement choisi (par date, par évènement ou un mix des deux) il arrivera un jour ou l’autre ou ce système ne sera plus assez précis pour vous permettre de retrouver rapidement vos images. Commence alors la fastidieuse opération consistant à ouvrir les dossiers les uns après les autres pour voir ce qu’ils contiennent (et dans ce cas, bonne chance pour retrouver la photo de tonton Michel avec le taureau aux fesses 🙂 ).

C’est pour répondre à cette problématique liée aux photos de plus en plus nombreuses sur nos disques durs que les éditeurs ont créé des logiciels permettant de classer et identifier ses images.

Comment fonctionnent les logiciels de classement d’images ?

Ces logiciels, qualifiés de catalogueurs, fonctionnent tous de la même manière :

  • l’utilisateur sélectionne les dossiers contenant les images ou directement sur la carte, les images qu’il souhaite classer/identifier,
  • les images sélectionnées sont indexées par le logiciel de catalogage et apparaissent alors sous la forme de vignettes,
  • l’utilisateur marque, note, attribue un(des) mot(s) clé(s) à ces vignettes, il les place dans des collections, etc… Il fait tout ceci dans un seul but : pouvoir retrouver à postériori une(des) image(s) correspondant(s) à un ou plusieurs critères.

C’est ça la plus value des catalogueurs : être capable de sortir LA photo parmi les milliers d’images stockées sur le disque dur.

Bien sur, ce système ne fonctionne parfaitement que si l’utilisateur est rigoureux et qu’il prend le temps de bien identifier/noter/marquer ses images selon les critères qu’il a lui même défini. Si cette étape préliminaire n’est pas respectée, il perd une grande partie de ce qui fait l’attrait de ce type de logiciel. Dans ce cas là, retrouver ses photos ne pourra se faire que par le biais de leurs données Exifs.

Alors oui, ce temps, que certains pourraient qualifier de perdu, est très vite rattrapé, in fine, par les quelques secondes nécessaires ensuite pour retrouver l’image souhaitée.

Il est important de bien comprendre ici que les photos ainsi importées ne sont pas dupliquées par le catalogueur sur le disque dur. Elles sont seulement indexées. L’image que l’utilisateur voie dans son logiciel est toujours au même endroit sur le disque dur. Il n’y a pas de doublons, rien n’a été modifié (sauf s’il change le nom des dossiers contenant les images bien entendu). Le fait que des vignettes soient présentes ici ne signifie pas que les photos sont dans le logiciel. Il s’agit juste d’un raccourci sous la forme d’une mini image vers l’image source, générée lors de l’indexation.

Il suffit ensuite d’interroger le catalogueur (par exemple, affiche moi les photos identifiées à la fois par les mots clés « Michel » et « humour ») pour retrouver quasi instantanément l’image correspondant à l’exemple cité en début d’article.

Autre élément important à savoir sur les catalogueurs : ils sont très souvent intégrés aux logiciels de retouche non destructifs (Lightroom, Capture One Pro, Photos…). Du coup, c’est souvent une seule et même application qui se charge de l’organisation de la photothèque et de la retouche des images (ça fait toujours un logiciel de moins à gérer).

Sachez enfin qu’il existe une autre catégorie de logiciels apparentés aux catalogueurs : les visualiseurs. Ceux-ci permettent, comme leur nom l’indique, de visualiser les images présentes sur le disque dur de l’ordinateur. La différence essentielle entre ces deux types de logiciels tient au fait que les catalogueurs utilisent une base de données (le catalogue) pour gérer la bibliothèque d’images. Pour faire simple, on peut résumer les choses de la manière suivante : un visualiseur est conçu pour afficher les images présentes sur le disque dur et le catalogueur pour les organiser.

Vu que cet article à pour but de présenter les logiciels de classement d’images, je ne m’étends pas plus sur la présentation des visualiseurs.

Présentation des logiciels de catalogage

Comme toujours, il y a de tout : du gratuit, du payant, pour les débutants, les pros, en ligne, etc…

Voici donc une petite liste non exhaustive de plusieurs logiciels de catalogage ou contenant une fonction de catalogage. Je n’ai pas intégré Picasa dans la liste vu que le développement de ce logiciel a été arrêté par Google.

Liste des principaux logiciels de catalogage

LogicielPublicPrixLes +Les -
ACDSee
(Windows)
-Débutants
-Amateurs
66 €
MAJ : 44 €
-Multi-catalogue
-Affichage en mode Timeline
-Intégration à Microsoft OneDrive
-Non dispo pour Mac Os
-Un peu cher
ACDSee Pro
(Windows)
-Amateurs
-Pros
110 €
MAJ : 66€
-Multi-catalogue
-Nombreux modes de classement
-Version différente pour MacOs
Capture One Express
(Windows/Mac OS)
-Débutants
-Amateurs
GratuitImpossible à tester (j'ai pas de Sony)-Réservé uniquement aux possesseurs d'APN Sony ( 🙁 )
Capture One Pro
(Windows/Mac OS)
-Pros279 €
12€/mois
MAJ : 99 €
-Super complet !-Son prix
Lightroom
(Windows/Mac OS)
-Amateurs
-Pros
130 €
MAJ : 74 €
11,99 €/mois
-Reconnaissance faciale
-Collections dynamiques
-Bonne gestion des mots-clés
-Son prix ne le met hélas pas à la portée de tous
Photos
(Mac OS)
-DébutantsGratuit (inclus dans MacOsX)-Ergonomique
-Simple d'emploi
-Reconnaissance faciale
Elements Organizer
(Windows Mac Os)
-Débutants
-Amateurs
99 €-Ergonomique
-Simple d'emploi
-Reconnaissance faciale
-Inclus avec Photoshop Elements
Aftershot Pro
(Windows, Mac Os, Linux)
-Amateurs90 €
-Disponible pour les 3 systèmes d'exploitation
-Multi-catalogue
-Un peu cher
-Pas de version française

Et vous, quel logiciel utilisez-vous le plus pour classer vos photos ?

View Results

Loading ... Loading ...
Ces autres articles parlent aussi de : Données Exif Lightroom Picasa